10 erreurs communes sur les petits sites web

Publié le 07/08/2011 à 19h41

Créer un site web est un véritable métier. Cela nécessite des compétences techniques, des connaissances en référencement, en ergonomie et d'une manière générale une bonne logique. Les petits sites web débutants commettent souvent le même type d'erreur. Cet article présente 10 points à vérifier sur votre site web pour l'améliorer.

Après de longues heures sur les forums à aider et conseiller les webmasters débutants, j'ai la possibilité de vous lister les points que je répète le plus souvent. En respectant ces 10 conseils vous avez la possibilité d'améliorer l'expérience utilisateur sur votre site web. Ce qui est pratique c'est que les conseils sont simple à diagnostique et à corriger.

émotion surprise

Oups, il y a des erreurs sur le site

1- Adresse du site dans le logo ou le header

Les logo ou les header qui inclus l'adresse du site ou alors l'extension du domaine (cf. ".com", ".fr", ".net" ...) sont inutile. Les internautes savent déjà qu'ils sont sur un site web et s'ils veulent connaître l'adresse du site web ils ont juste à regarder la barre d'adresse de leur navigateur web. D'une manière général, ce n'est pas utile d'utiliser des fonctionnalités qui existe déjà sur les navigateurs web.

2- Ne pas inscrire un texte de présentation

Le webmaster d'un site est probablement celui qui connaît le mieux le contenu de son site. Malheureusement, les visiteurs eux ne savent pas forcément à quoi sert un site web et l'intérêt du site par rapport à tous les autres du même type. Dès lors, il est presque primordial d'écrire un welcome blurb. En d'autres termes, un texte de présentation qui n'est ni trop long ni trop court et qui explique ce que l'ont trouve sur le site et pourquoi il est si bien.

3- Ne pas inscrire un tagline

Les n'arrivent pas toujours directement sur la page d'accueil. En utilisant un moteur de recherche ou en suivant un lien ils peuvent aller directement sur une page profonde. Sur les pages profondes il n'y a pas de texte de présentation il est donc judicieux d'utiliser au moins un tagline pour savoir sur quels type de site le visiteur se trouve. Un tagline c'est un petit message situé juste en dessous du logo et qui indique en quelques mots la thématique du site web. L'idéal c'est de ne pas déposer 9 mots et de réussir à décrire le site et son intérêt par rapport aux sites concurrents.

4- Présence du mot "bienvenue"

Il faut a tout prix arrêter d'utiliser le mot "bienvenue" sur les sites web. D'une manière générale il faut arrêter les happy talk, c'est-à-dire les discours qui ne servent à rien, qui n'apprennent rien aux visiteurs. Ces derniers veulent des textes qui leurs apprennent des chosesavec un véritable sens. Bien entendu, je ne dis pas qu'il faut bannir le mot "bienvenue" car il y a des sites très connu et réputé qui l'utilisent, mais pour les petits sites amateurs ça donne encore plus un côté "amateur"!

5- Présence de duplicate content interne

Le duplicate content interne c'est tout simplement deux pages ou deux contenus qui se trouvent sur à plusieurs adresses différentes (cf. sur deux URL distinctes). C'est par exemple très courant qu'un petit site fasse l'erreur d'avoir la page d'accueil accessible à l'adresse http://www.example.com/ et http://www.example.com/index.html. Il faut éviter cette erreur en sélectionnant qu'une seule URL pour chaque page et en utilisant une redirection vers des mauvaises URL vers les nouvelles URL. Ou alors en utilisant une balise canonical.

Je vous suggère de consulter l'article tutoriel: "Éviter le duplicate content simple".

6- Intitulés peu compréhensibles

Certains sites utilise des mots ambigus dans le menu principal ou sur des titres. Le simple fait d'utiliser un acronyme est un choix qui doit être bien réfléchi car il faut être sur que tous les visiteurs ciblés par le site web sont capable de comprendre les termes utilisé par le site. Par exemple, s'il y a une section pour aider les visiteurs, il est préférable de l'intitulé "Aide" plutôt que "FAQ". Ce dernier mot est doublement compliqué car il s'agit à la fois d'un acronyme et en plus c'est l'acronyme d'un terme anglais.

7- Contraste mal adapté

Essayer de faire un site jolie avec de belles images de fond est un bon sentiment, mais c'est souvent mal géré. Placer un texte au dessus d'une image doit être fait de telle sorte que le contenu reste facilement lisible. Ce n'est pas toujours le cas. Parfois le texte est presque de la même couleur que certains motifs présent derrière, ce qui empêche de bien lire. Il faut donc penser au confort de lecture et accessoirement à l'accessibilité de son site.

8- Éléments mal placés

Le placement des éléments sur une page ne doit pas se faire dans la précipitation. La première chose à savoir c'est que certains éléments se situe presque toujours au même endroit (exemple: logo en haut à gauche, formulaire de recherche en haut à droite ...). Dès lors, l'une des règle de base d'un bon design web consiste à placer ces éléments là où les visiteurs les attendes. Certes, il est possible d'être original, mais il ne faut pas s'étonner si les visiteurs perdent leur temps à essayer de comprendre comment fonctionne votre site web.

En vrac il faut aussi penser à veiller aux points suivants:

  • Grouper les éléments similaires ou qui sont en rapport. Par exemple les boutons "se connecter" et "s'inscrire" concerne presque la même chose et doivent donc être proche l'un de l'autre
  • Utiliser de la distance pour mieux séparer les éléments qui ne sont pas en rapport. C'est en effet plus logique de grouper les éléments similaire et de séparer un peu les catégories qui sont radicalement différentes. Pour cela, l'utilisation d'un vide (aussi appelé "white space") est très judicieux
  • Mettre en priorité certains éléments. Il convient de savoir que dans notre culture les internautes lisent de gauche à droite et de haut en bas, donc le regard se pose plus facilement en haut à gauche d'un site. En placant les éléments importants dans cette partie de l'écran, ils seront vu plus tôt que s'ils étaient en bas sur la page.
  • Faire en sorte que le header, le menu et une partie du contenu sois visible au dessus de la ligne de flottaison

9- Présence de trop de "bruit visuel"

Le bruit visuel c'est lorsqu'il y a du superflu sur un design web. Le simple fait de faire un menu avec une grosse bordure noire de 5 pixels est sûrement de trop. Pour séparer les éléments il est tout simplement possible d'utiliser un espace vide ou alors une bordure discrète dans une couleur saturée (exemple: le gris sur fond blanc). Cette petite astuce permet de ne pas alourdir visuellement le rendu graphique de la page.

10- Title identique sur tout le site

Cette derrière erreur n'arrive pas toujours, mais lorsque c'est le cas c'est assez mauvais pour le référencement. La balise title c'est le titre qui est affiché en haut du navigateur web.

Titre d'une page web visible sur Firefox

Titre d'une page web visible sur Firefox

Il convient d'écrire un titre unique par page pour améliorer le référencement. Non seulement ça améliore le positionnement dans les résultats de recherche de Google, mais en plus les internautes peuvent avoir un meilleur aperçu de ce qui les attends car Google utilise le titre des pages pour présenter les pages dans les résultats qu'il présente.

 

Cette petite liste d'erreurs communes est bien entendu non-exhaustive. Ça fait toutefois partit des choses les plus courantes qui devrait être travaillé pour améliorer facilement son site web. Et vous, avez-vous des erreurs courantes à ajouter à cette liste?

[Source de l'image]

Auteur: Tony Archambeau

Développeur web passionné par le référencement et l'ergonomie d'utilisation des sites et applications web, j'édite plusieurs sites web dont infowebmaster.fr.

Commentaires »


Hernan@Pour le web
Le 9 août 2011

Pas mal cet article, c’est la mise en pratique qui est plus délicate une fois qu’on sait ce qu’il ne faut pas faire :) Je l’ai retweeté quand même !


Funnycat [site]
Le 9 août 2011

@Hernan: merci à toi. J’avais oublié à quel point Twitter était une bonne source de trafic. :)


Fatiha [site]
Le 11 août 2011

Ce qui m’a interpellé dans ton article, c’est le fait d’avoir un titre unique par page, j’avais oublié à quel point c’était important pour le référencement.
Article intéressant, merci, je retweete aussi :)


Identitools [site]
Le 15 août 2011

Article intéressant pour les débutants mais j’ai une petite remarque :
« il est préférable de l’intitulé « Aide » plutôt que « FAQ ». Ce dernier mot est double compliqué car il s’agit à la fois d’un acronyme et en plus c’est l’acronyme d’un terme anglais. »
FAQ ==> « Foire aux questions » ? L’acronyme est valable dans les deux langues d’autant plus que ce terme est très largement utilisé. Je suis globalement d’accord avec votre point de vue sur la clarté des intitulés mais l’exemple était peut-être mal choisi. ;)
Enfin, je viens tout juste de découvrir votre site via « autourduweb », je repasserai dès demain après une bonne nuit de sommeil explorer le reste de votre blog, à bientôt ! :)


Funnycat [site]
Le 15 août 2011

@Identitools: et bien non justement, l’exemple du terme « FAQ » est très bien trouvé. Premièrement, le terme français « Foire Aux Questions » est un terme qui a été inventé pour faire un francisation de l’acronyme anglais qui signifie originellement « Frequently Asked Question ». Rien que ce terme français n’est pas très explicite car ça n’a rien à voir avec une foire. S’il fallait utiliser un terme français il faudrait plutôt appeler ça « Questions Fréquemment Posées » ou « Questions/Réponses Courantes ».

En ce qui vous concerne, vous travaillez dans le domaine du web. Les sites et leurs jargons n’ont pas de secret pour vous, mais ce n’est pas le cas de tous les internautes. Malgré le fait que le terme « FAQ » est fréquent, il n’en reste pas moins que certaines personnes ne le connaissent pas.

Pour finir, en terme d’intuititvité (attention, je parle bien là de sémantique pour les mots utilisés), le mot « Aide » est plus facile à scanner et à associer avec sa fonction que le terme »FAQ ». Il y a un processus cognitif plus important à faire avec le mot « FAQ ». Car l’utilisateur doit associer ce mot avec les « questions fréquentes » et faire l’association vis-à-vis d’une question qu’il se pose peut-être. Ça à même un effet fourbe puisque le visiteur se pose peut-être une question qui n’est pas dans la liste.

En plus, certains sites web utilisent des questions qu’ils voudraient que le visiteur se pose, pour mieux vendre leur services/produits. L’exemple le plus ridicule que je pourrait trouver c’est par exemple une question du genre « Pourquoi vos produits si géniaux sont si peu cher? ». A cause de mauvaises FAQ qui n’aident pas réellement l’utilisateur, ceux-ci peuvent avoir un doute sur l’utilité de l’aide qu’il trouveront dans cette rubrique avant même d’avoir cliqué sur le bouton.

J’espère que mes explications t’auront convaincu. Pour information, le spécialiste en utilisabilité Jakob Nielsen recommande lui aussi d’utiliser le mot « Aide » (cf. « Help » en anglais) dans l’ouvrage où il est co-auteur: « Homepage usability: 50 websites deconstructed« .


turbull [site]
Le 17 août 2011

Bien que néophyte, j’ai pu apprendre qu’en matière de noms attribuées à chaque page d’un site, il convient d’éviter les mots portant des accents, certains hébergeurs les ignorant ou les déformant.


Funnycat [site]
Le 17 août 2011

@Turbull: « nom de page » est un grand mot. Vous utilisez Jimdo et cet outil utilise le même mot pour définir le titre principal de la page (celui présent dans la barre du navigateur), le nom du lien dans le menu et pour l’URL. Tous les outils de créations de sites n’opèrent pas de la même façon. Personnellement je vous recommande d’utiliser des accents pour faire un site professionnel (des liens dans le menu sans accents, ça fait un peu amateur). Au passage, je vous recommande d’utiliser des miniatures autant que possible. La majuscule étant réservé pour la première lettre des mots.


KRIS3D
Le 17 août 2011

Une erreur que je rencontre souvent chez les débutants : surcharger le site de publicités adwords, alors qu’ils ont 3 visiteurs par jour !
Et ils se disent qu’ils n’en ont pas mis assez, alors ils en rajoutent encore plus en espérant augmenter les revenus… pour rien !


Samuel
Le 30 décembre 2011

Le point 2 est intéressant car tu parles d’erreurs de débutants, cependant très peu de site ont un encart de présentation. C’est donc un manquement qui dépasse la sphère des
webmasters débutants !


Lionel [site]
Le 30 décembre 2011

Je ne suis pas d’accord avec le premier point. Cela peut être utile si on n’a que le .fr ou le .com, et cela permet donc à l’internaute de retenir plus facilement l’adresse exacte.
Même remarque si l’intitulé du site est différent de son URL. Exemple : Association des Sportifs qui est accessible sur association-sportifs.fr
Par ailleurs, si l’internaute arrive sur une page profonde, il verra tout de suite l’adresse courte de la homepage.
Donc, je ne dis pas qu’il faut obligatoirement mettre l’URL dans le logo, mais que dans certains cas cela peut être utile.


Elisa [site]
Le 25 février 2012

Autant de petits conseils simples à mettre en oeuvre mais qui peuvent faire la différence.
Cependant le point 8 me semble discutable ce qui peut sembler a premiere vue mal placé sur un site ne le sera pas forcément sur le site voisin (exemple du panier sur les sites de vente en ligne)
Merci pour le partage.

Trackbacks

10 erreurs courantes sur les sites de débutants | Webmastering | Scoop.it [site]
Le 12 août 2011

[…] 10 erreurs courantes sur les sites de débutants […]

Leave a comment